FILMAR EN AMERICA LATINA 2016

filmar-coouv

L’ouverture du 18 ème festival de « FILMAR EN AMERICA LATINA »

c’est présentée dans toute sa splendeur le

vendredi 18 novembre à travers le film « Neruda » de Pablo Larrain.

jNeruda

Cette oeuvre exceptionnelle démontre comment le Président Videla imposait son régime sur la culture populaire au Chili à travers l’histoire de la traque à Pablo Neruda, ce poète, écrivain politicien, diplomate et penseur chilien, notamment à travers les montagnes enneigées jusqu’oú ses habitants subissent le régime du dictateur.

Vous pouvez encore le voir le samedi 26, le dimanche 27 et le mardi 29 novembre au cinéma Rouge et noir de St Julien. 

 

Paolo-Coelho

17:00 le 24 novembre

A ne pas manquer au cinémas du Grütli salle Simon, la projection d’un long métrage sur la vie de Paolo Coehlo.

Un film intitulé

« Não pare na pista: a melhor historia de Paulo Coelho »,

Ce long métrage de Daniel Augusto, démontre des prises de vues d’une excellente et complète esthétique, chez les acteurs, dans l’image et le son, un vrai régal. Paolo qui désirait devenir écrivain, dans son adolescence, en écoutant sa mère jouer du piano, délirait en tapotant sur sa machine à écrire, obtenue finalement par son père réticent et sous les découragements et incompréhension de tout son entourage. Il développa de la schizophrénie, mis sous neuroleptiques, électrochocs sans vraiment faire effet, il arriva à ses fin, il devint un écrivain mondialement connu. D’aller voir ce film, peut redonner l’esprit alternatif très souvent étouffé.

Entre un film et un autre, montez au premier étage voir l’exposition de

photographies de Rene Torres

Les photos grand format expriment le désir des colombiens de faire arrêter cette guerre qui dure depuis 50 ans. L’auteur raconte comment il à réalisé son reportage, dans une belle revue à votre disposition.

 

La-paix-c'est-pour-quand

 

Cappella Genevensis concert

20151128_204319_resized

La salle était comblée pour ce concert caritatif.

Cappella Genevensis dirigé par Claude Xavier Hollenstein nous a donné un fabuleux concert de Noël avec la messe en UT de Mozart.
Le récitant Laurent Deshusses a brillé par son absence… etait-ce une cassette enregistrée ? !
Quoi qu’il en soit ce fut UN moment précieux grandement apprécié par ces nombreux fans.
Toute la recette a été offerte à l’association Save the Children.
Merci à Cappella Genevensis.
Envoyée spéciale :
Tina M. de M.
Photo-Guatémala

FILMAR EN AMERICA LATINA 2015

Festival du

13 au 29 novembre 2015

Si vous étiez venus à l’ouverture du festival, « FILMAR, » découvrir la fiction « Ixcanul » de Jayro Bustamante, Guatemala-Francia, vous auriez déjà  pu comprendre un peu ce qu’est que la culture Sud-Américaine, qui sont ces êtres du territoire Latino-Américain? Comment ils vivaient dans l’amour, la compassion et la solidarité et comment ils se font encore avoir, par les dits métis d’après la conquête à ce jour, après avoir du fusionner une part de leur culture avec la culture Européenne, les mélanges ethniques depuis « la conquista. »  Pendant combien de temps encore, l’Europe, restée seulement Europe marchera sur les chemins des enjeux économiques et toxiques tracés par l’après-guerre…Les films choisis pour FILMAR ne mettraient-ils pas en lumière la désorientation générale, l’absence de projet commun et de spiritualité de l’Occident ? (L’écrivain Pierre Manent, décrit très bien ces faits.)

Le peuple Latino-Américain subi comme tous, de pleins fouet, la décadence de l’an 2000 !  Malgré les désavantages de leur condition de vie, ils savent avec tact et adresse, exprimer tout ce qu’ils ressentent. Identifier les abus de pouvoir, violence, perversion, indifférence et fausseté, qui bafouent leur société pacifique et perdue. Dans les films que j’ai vu pour l’instant ; qu’ils soient du Pérou avec la fiction «Mangalles,» de Salvador del Solar,  du Chilli avec «El club,» de Pablo Larraín,  du Venezuela et Mexique avec « Desde Allà » de Lorenzo Vigas  et « La tierra sombra » de César Acevedo, de Colombie, France, Pays-bas, Chili et Brésil. (Primé à Venise avec le Lion d’ Or,) ce n’est pas rien ! Et le lundi 16 novembre, le film « Algún día es mañana » de Ricardo Torres, Colombie, entre aussi et toujours dans ce concept qui reflète le même malaise.

Dans l’esthétique enchanteresse Latino-Américaine, ces films de vérité flagrante doivent être vus autant que  nous méritons de les voir. Ils arrivent à exprimer avec leur douceur et leur amour inconditionnel, l’avidité du passé, qui retombe sur nous tous,  dans ce XXI me siècle, désormais… de  l’an 1’500 à nos jours.

Remarque : Belle renaissance qu’on leur a apporté de l’autre côté de l’Atlantique ! Et comme dit l’association qui passe en bande annonce, pour le développement de l’Afrique : « Ce qui va de travers n’est pas une fatalité. » Mais de quel travers parle-t-on ?

Ne manquez pas d’aller au festival «  FILMAR » jusqu’au 13 décembre 2015 .

Voyez le programme.

http://www.filmaramlat.ch/films-par-jour?df=20151117

Ghetty Garance

Cours de peinture

Garancelogotypo

Atelier de peinture et dessin     Objets- Paysages 

MPAQUIS-copie

Visualisation et développement de l’imagination.

Organisation construction et mise en place.

Etude et exercice de la perspective.

Analyse visuelle de la structure des volumes et de l’espace par ébauches.

Développement du dessin construit et exact,  ombre, lumière, couleur.

Éveiller ses facultés d’observation d’après modèles, photos, objets ou paysages.

Recherche d’expression, ambiance.

Liberté d’expression et conseils pratiques.

Développement de la créativité.

Inspiration par la visualisation.

Évocation de situations mémorisées ou imaginées et mise en image de moments   importants de la vie.

Plaguette-intérieure-Aetlier-pedagogique

Atelier Garance 

Cours sur inscription

Genève 

T. 0041 79 303 69 94

info@gradeo.net